DIGICULT

Médias, Musique, Cinéma : Chronique d’un monde digital

Apple sort son chéquier pour croquer Beats

| 1 Commentaire

apple_beats-jpg

Selon le Wall Street Journal, Tim Cook, le PDG d’Apple, se lancerait dans l’acquisition de la célèbre marque de casques audios pour près de 2,4 milliards d’euros. Vu le niveau de cash dont la société dispose, on ne se fait aucun soucis pour sa note de crédit ou pour sa solvabilité après un achat qui est tout de même conséquent et dont la marque à la pomme nous avait plus habitué, par contre, on peut douter du bien fondé et de la synergie de cette acquisition.

Acheter Beats dans quel but ?

Sur de nombreux points,  les deux marques sont juste à l’opposée. Vous avez d’un côté une marque où le produit et le design sont la signature de la marque et de l’autre, des casques vraiment pas discrets et très forts en basse et dont le son est finalement pas si top niveau selon les mélomanes tout cela flanqué d’un gros logo B sur les produits pour bien accentuer le côté bling bling et dire aux autres, oui, mon casque vaut 300 €…

Le constat est bien là, Apple avec iTunes et son iPod a complètement modifié l’écosystème de la musique en basculant à son profit, la maîtrise de la distribution, dans un système verrouillé, ce qu’aucun fabriquant de hardware comme Philips, Sony ou Samsung n’était arrivé à faire.

Pendant une dizaine d’année, Apple a donc vécu très confortablement grâce aux revenus d’iTunes dont la technologie et le coût de développement et de fonctionnement est bien inférieur à ce que cela peut être dans le streaming. Sauf que le téléchargement est en train de s’étioler petit à petit au profit du streaming. La progression du marché du numérique face au disque physique se fait au détriment du téléchargement, et chez Apple, on n’a jamais trop cru au streaming, et chose étonnante, on ne savait pas comment la marque de Cupertino allait se réinventer pour faire face à cette évolution. On a cru un temps qu’iTunes Radio serait une solution mais au final, le streaming se développe sans qu’Apple ne sache réagir. Les revenus de la musique dans iTunes ont complétement fondus, désormais, ce sont plus les app ou les jeux qui rapportent sur la plateforme.

En rachetant Beats, Apple s’assure aussi les services de Jimmy Lovine, cofondateur de Beats et directeur d’Interscope, le label de Dr Dre ou d’Eminem, et qui avait une vision plutôt éclairée du marché de la musique numérique et prédit depuis longtemps le retournement du téléchargement au profit du streaming.

Comment faire coexister deux marques comme Apple et Beats ?

La question que tout le monde se pose par contre est : comment deux marques comme Apple et Beats peuvent coexister ? On ne peut pas dire que grand-chose rapproche les deux marques, elles sont plutôt à l’opposée, même si souvent elles sont complémentaires auprès des clients de Beats qui sont probablement nombreux à disposer d’un iPhone ou iPod. Beats Music, le service de streaming est encore à ses débuts, mais l’approche, l’offre et les possibilités sont assez différentes de ce que proposent Spotify et Deezer. Il faut souligner aussi qu’un client du streaming aura tendance à conserver son matériel existant (ordinateur, Smartphone) alors qu’un client iTunes ou un acheteur de CD rachetait régulièrement des iPod pour augmenter la capacité ou prendre le modèle le plus récent. Au final, cela fait moins d’objets vendus pour Apple et cela risque de se sentir d’ici peu.

A vrai dire, si Apple voulait se lancer sérieusement dans le marché du streaming, acheter Spotify ou Deezer aurait été plus logique, là, avec Beats, il reste encore beaucoup de chemin à faire et qui peut aujourd’hui dire, qui dominera et arrivera à tirer des profits de cette activité dans les prochaines années ? Cette solution avec Beats semble un choix par défaut, et cela ne ressemble pas vraiment à la logique d’Apple.

Auteur : admin

Usages, consommation, modèles économiques : Ce que change et implique le passage à un monde dématérialisé Ex Universal, France TV, Les Echos Passionné d'actu, de musique, cinéma, économie, nouvelles technologies...