DIGICULT

Médias, Musique, Cinéma : Chronique d’un monde digital

La course à la communication « Digitale »

| 1 Commentaire

Pour le lancement d’un nouvel aspirateur Rowenta, Seb est en train d’investir massivement dans la communication digitale avec près d’ 1 million d’€ de budget soit 20 % du budget de lancement. Le groupe Seb mets les moyens et prends conscience de l’importance des réseaux sociaux. En parallèle, il est intéressant de voir que la célèbre agence Fred&Farid à qui l’on doit les pubs Schweppes, Orangina ou Oasis s’est laissé complètement distancer dans le digital et fait la course au folowers pour assoir sa crédibilité dans la communication digitale.

Depuis son arrivée il y a une dizaine de mois, Rodolphe Roux, Directeur marketing digital de Seb a décidé de refondre complètement la communication des 23 marques du Groupe Seb « afin de faire basculer le groupe dans une nouvelle ère en modernisant sa communication stratégique, développer une stratégie digitale compréhensible en interne comme auprès de nos consommateurs, et enfin digitaliser notre marque au niveau mondial ».

« Notre dispositif comprend une publicité, des teasers, un outil d’influence sur silencescore.com, un dispositif digital vidéo, un jeu, un jeu interne pour stimuler les pays et un plan media digital sur 100 jours. L’objectif était fort : créer un concept aussi décalé qu’inattendu, puissant en terme d’intention digitale et, bien-sûr, de résultats ». Pour cette campagne, le Groupe Seb a fait appel à l’agence Marcel mais ne s’interdit pas de travailler avec d’autres agences comme Buzzman.

Cela prouve donc que de très importants budgets sont mis sur la communication digitale et que toute bonne agence se doit d’être présente dans la communication digitale. Il semblerait en tout cas que la célèbre agence Fred&Farid ait loupé le coche de la communication digitale car le site cyroul.com révèle que le compte twitter de l’agence a comme par hasard eu une croissance surprenante du nombre de ses folowers.

Cyroul met en avant pour expliquer cette subite croissance du nombre de folowers dans le compte Twitter de l’agence Fred & Farid que leur compte se serait vu gonfler de 5000 folowers en seulement 5 jours ! En analysant minutieusement les folowers, Cyroul a mis en évidence qu’une grande partie des abonnés était des robots qui suivaient automatiquement la personne abonnée qui est elle aussi bien souvent un robot.

On peut en conclure que le net et le digital modifient les règles et usages de la communication traditionnelle. Il n’y a pas que Google qui bouscule des sociétés installées comme Pages-Jaunes, l’annuairiste historique qui est contraint depuis plusieurs années à se réinventer pour trouver de nouveaux modèles économiques sur internet ou via les smartphones.

Le comportement de l’agence Fred&Farid illustre seulement le manque de réactivité de cette talentueuse et créative agence qui s’est endormie sur ses lauriers sans se rendre compte de l’importance du passage au digital. Le réveil a été brusque et surement rapide lorsque des clients de cette agence ont décidé de se passer de ses services ou ont baissé des budgets pour les allouer vers d’autres agences qui pensent et réagissent « digital ».

Face au Digital, si l’on ne se réinvente pas, d’autres prendront la place à une plus grande vitesse par rapport aux modèles traditionnels. Si le digital donne sa chance aux nouveaux entrants et permet de nouvelles opportunités, il rebat également les cartes pour les acteurs installés et les contraint à plus de réactivité sur des terrains inconnus parfois.

Auteur : admin

Usages, consommation, modèles économiques : Ce que change et implique le passage à un monde dématérialisé Ex Universal, France TV, Les Echos Passionné d'actu, de musique, cinéma, économie, nouvelles technologies...

  • http://wordpress.org/ Mr WordPress

    Très interessant.