DIGICULT

Médias, Musique, Cinéma : Chronique d’un monde digital

Le « do it yourself » de plus en plus en vogue chez les artistes dans la musique

| 1 Commentaire

Wiseband

Le marché du disque est loin d’être  au meilleur de sa forme depuis plus de 10 an, ce n’est pas un scoop. En conséquence, les sorties de nouveautés se sont sensiblement réduites dans les rayons. En l’espace de 10 ans, le nombre d’albums francophones mis sur le marché a été divisé par 2 ! Face à cette sinistrose, la créativité et l’inventivité, permet à certains entrepreneurs de tirer leur épingle du jeu, et de répondre aux attentes d’une bonne partie des artistes aujourd’hui, avec à la clé, de nombreuses opportunités.

Wiseband  (anciennement nommé Yozic et dont le back office va être complètement remodelé d’ici mars), propose ainsi aux artistes une véritable solution complète pour presser des disques (CD ou vinyl), les commercialiser, gérer la diffusion de ses titres sur les plateformes digitales (iTunes, Deezer, Spotify…) mais également fabriquer des produits dérivés (T-shirts, lunettes de soleil…) et également gérer sa présence et sa communication sur les réseaux sociaux. De quoi remplacer un label !

L’époque fait que les artistes les plus débrouillards peuvent ainsi arriver à des résultats de très bonne qualité pour un investissement financier assez faible. Le groupe niçois The Kitchies, qui est en train de travailler sur un second EP, s’est inscrit chez MyTourManager, un site qui permet aux artistes et aux organisateurs de concerts de se rencontrer et de faire affaire. The Kitchies a ainsi pu se produire à de nombreuses reprises par ce biais et ainsi augmenter son exposition notamment via les concerts SFR Jeunes Talents. Le groupe originaire de Nice a aussi fait travailler des étudiants sur la création graphique de leur premier EP ainsi que la conception de leur site Internet. Pareil pour leurs clips et vidéos. Tout le monde est mis à contribution pour un résultat de bonne qualité. Autre exemple, en s’y prenant à l’avance, ils ne paient pas leur allers / retours vers Paris. En effet, jouer live au bar de l’IDTGV leur permet de voyager gratuitement. Une initiative que la filiale de la SNCF avait lancé pour des concerts avec des artistes confirmés et qui demandaient de lourds moyens. Désormais, ce type d’opportunités est possible pour de jeunes artistes sur le modèle win-win.

Pour Wiseband, entreprise à vocation européenne qui revendique 10 00 artistes inscrits, le modèle s’adresse aux jeunes talents ou même à des labels comme Because qui fait  appel à eux pour le merchandising, mais des artistes connus qui ont de solides rentrées financières grâce à leurs titres passés, peuvent également se laisser séduire par un système permettant de distribuer sa musique et de se faire entendre, sans passer par le traditionnel label qui serait réticent à signer un tel artiste. La jeune entreprise entend également proposer de nouveaux services en continuant à parier sur l’innovation.

Il est désormais possible de distribuer sa musique, même en physique, de façon beaucoup plus légère qu’auparavant, où les artistes devaient faire le tour des Fnac pour apparaître dans les rayons de leur ville ou espérer trouver un distributeur motivé. L’apport des réseaux sociaux et de l’e-commerce, permet ainsi de trouver un public à sa production autre que le spectateur venu au concert qui repart avec le CD. C’est aussi le moyen pour certains artistes, de se passer de distributeur traditionnel, qui de toute façon, est de plus en plus difficile à trouver de nos jours pour des petits volumes.

Auteur : admin

Usages, consommation, modèles économiques : Ce que change et implique le passage à un monde dématérialisé Ex Universal, France TV, Les Echos Passionné d'actu, de musique, cinéma, économie, nouvelles technologies...