DIGICULT

Médias, Musique, Cinéma : Chronique d’un monde digital

Le Kindle Fire est le succès de l’année aux Etats-Unis

La tablette signée Amazon vendue exclusivement sur le sol américain pour 199 € s’est vendue comme des petits pains en cette fin d’année. Même si nous n’avons pas encore de données officielles, Dave Limp, directeur de l’activité Kindle chez Amazon était très confiant dans son produit et dans le fait qu’elle trouvait sans aucun problème sa clientèle.

En effet, il indiquait qu’elle se vendait par millions et qu’ils en produisaient des millions depuis sa sortie le 15 novembre. Un indicateur semble confirmer ces dires, la tablette a fait une entrée remarquée sur le marché publicitaire. C’est à travers les chiffres donnés par la régie Millenial Media via ses chiffres d’audience de son réseau publicitaire sur mobiles qui nous apportent des indices sur le succès du Kindle Fire.

Sur le mois de novembre, le nombre d’impressions provenant des Kindle Fire a progressé de 19 % quotidiennement pour atteindre un niveau légèrement supérieur à l’iPad lors de son lancement début 2010.

Un des atouts du Kindle Fire est son prix, 60 % moins chers que le premier iPad mais aussi le système Andoïd tout en ayant gommé les références à Google. L’écran de 7 pouces permet lui aussi de tirer les prix sans gommer la qualité. Les 8 Go de mémoire, deux fois moins que le premier iPad est aussi un moyen de faire baisser la facture mais permet tout de même le stockage de10 films, 800 chansons, 6000 livres ou 80 applications le tout agrémenté d’une prise casque et d’un port USB 2.0.

Selon des estimations, Amazon perdrait environ 50 $ par tablette à comparer avec les 30 % de marge brute pour Apple sur ses iPad mais comme pour iTunes et l’AppStore, le Kindle Fire intègre tous les services de téléchargements de contenus d’Amazon. Un abonnement d’un mois est même accordé pour accoutumer et donner goût au téléchargement de contenus via la plateforme d’Amazon. Clairement, c’est donc le modèle économique de la vente à perte comme dans l’industrie des jeux vidéos ou des imprimantes qui a été choisi par Amazon pour imposer sa tablette. Un choix qui semble judicieux face à la puissance d’Apple dans l’offre de produits et sa capacité à innover. Certains analystes comme le cabinet Gene Munster pensent que le Kindle Fire pourrait faire baisser la part de marché de l’iPad sur le marché des tablettes à 60 % dans un avenir proche contre 90 % aujourd’hui.

Pour sa part, Amazon deviendrait le premier vendeur de tablettes Androïd et signe des temps également, le site indique que le nombre de livres numériques vendus dépasse désormais celui en format papier.

 

 

Auteur : admin

Usages, consommation, modèles économiques : Ce que change et implique le passage à un monde dématérialisé Ex Universal, France TV, Les Echos Passionné d'actu, de musique, cinéma, économie, nouvelles technologies...

Comments Closed

Commentaires Clos.