DIGICULT

Médias, Musique, Cinéma : Chronique d’un monde digital

Obsolescence programée, iPhone au ralenti ? Une strategie deliberée d’Apple ?

| 0 Commentaires

Fin novembre 2017, Simon Saint-Onge, un canadien ayant installé une nouvelle mise à jour d’iOs a décidé de lancer un recours collectif contre la marque à la pomme arguant du fait que la mise a jour a entraîné un ralentissement de son iPhone 5 et qu’il ne lui était plus possible de revenir en arrière. Pour lui, il ne lui restait que deux options, garder son iPhone 5 avec des performances ralenties ou dépenser plusieurs centaines de dollars pour le changer et passer à un nouvel appareil.

Cette procédure est lancée au nom des propriétaires canadiens d’iPhones 5 et 6 qui ont fait la mise à jour vers les versions 10 et 11 d’iOs. Ce n’est pas la première fois que des consommateurs canadiens essaient de faire un recours collectif contre Apple, il faut d’abord que la cour supérieure autorise cette action pour que cela puisse ensuite passer par la case justice et demander des compensations.

Un recent article de Digital Music News nous apprend ainsi que ce que beaucoup d’utilisateurs ressentent par rapport à leur iPhone qui tourne au ralentit ou se fige n’a rien d’imaginaire et que l’un des employes d’un fournisseur d’Apple semble confirmer qu’il s’agit bien d’une strategie deliberée de la part d’Apple a l’arrivée d’un nouveau produit.

En effet, le scénario est bien connu désormais, à la suite de la présentation d’un nouvel iPhone, une mise à jour d’iOs intervient quelques semaines avant le lancement et comme par hasard, l’iPhone semble ensuite connaître des ratés et devenir plus lent. Même les recherches Google enregistrent une hausse de la requête ‘’iPhone lent’’ à la suite du lancement d’un nouvel iPhone.

Ce que nous apprend donc cet article de Digital Music News et qui cite un employé d’un fournisseur d’Apple, c’est que  tout est bien calculé mais il faut respecter 3 règles :

  • ne pas énerver de trop l’utilisateur
  • que les desagrements lies a un nouvel iOs ne vous fasse pas prendre un rendez-vous avec le service Genius d’Apple, le SAV d’Apple
  • vous faire saliver vers l’achat d’un nouvel iPhone plus récent

Cet article de Digital Music News, cite également Brian Chen, un journaliste techno pour le New York Times qui a toujours nié ce type de pratique de la part d’Apple et justifie ce ralentissement par la simple mise a jours d’iOs que les plus anciens téléphones ont plus de mal a gerer.

Pour cet employé d’un fournisseur d’Apple que cite Digital Music News, le but d’Apple serait de ralentir de façon graduelle les versions les plus anciennes d’iphone, indiquant même que les dernières mises à jour d’iOs ne concernerait que les versions jusqu’à l’iPhone 4S qui date de 2011. Et pour Apple, il s’agirait de marcher sur des oeufs, en surtout évitant de créer de gros bugs ou gros blocages des iPhones qui ont des impacts négatifs sur le ressenti vis à vis de la marque et de ses coûteux produits. Sauf que ce week end du 2 décembre 2017, c’est bien ce qui s’est produit lors de la mise à jour d’iOs 11.2, les iPhones se sont mis à planter sur la planète entière après cette mise à jour et une vague d’appels téléphoniques ou de visites dans les Apple store concernant ce bug a contraint Apple a faire un correctif urgent pour resoudre ces problemes.

Autre ennui pour les utilisateurs d’appareils Apple et surtout les iPhone ou iPad, c’est la gestion de la mémoire et la place prise par iOs dans cette fameuse mémoire qui n’est pas extensible. Tout le monde sait qu’à l’achat d’un iPhone ou Ipad de 16 Go, la mémoire disponible avec iOs installé et les quelques applications que vous ‘’impose’’ Apple comme Mail, Safari, Plans, Messages est bien amputée de plusieurs gigas et que vous n’avez réellement qu’environ 11.5 Go de disponible. Il est d’ailleurs bien difficile de voir en détail tout ce qui prend de la place dans votre appareil. La gestion de l’espace disponible est plutôt opaque et les utilisateurs ont bien souvent le sentiment, une fois que l’espace limite de stockage est atteint, qu’ils n’ont que peu d’options. Là encore, la partie « autres » dans le stockage regroupe bien souvent les fichiers cachés des messages ou de la navigation internet et peu représenter plusieurs gigas de mémoire qui sont amputés de votre iPhone ou iPad.

Le fait qu’Apple ait vendu des appareils il y a encore peu de temps dotés seulement de 8 Go est un vrai scandal car l’utilisateur n’avait plus aucun espace au bout de quelques semaines d’utilisation. Des applications telles que Facebook peuvent prendre plus de 500 mo dans l’espace de stockage de votre appareil et plus les appareils gagnent en performances et plus les photos ou vidéos prises vont prendre naturellement de la place. Une raison de l’échec de l’iPhone 5C reste bien la pauvreté offerte par la mémoire d’origine et la mémoire de stockage reste toujours un sujet sensible chez Apple car c’est un moyen de faire grimper les marges.

Désormais, selon les appareils, différentes options de stockage sont proposées mais le but final reste d’orienter le futur client vers la version la plus onéreuse. Par exemple, actuellement, pour un Iphone 7, l’offre de mémoire est de 32 Go ou de 128 Go. 32 Go en 2017 est un peu le 16 Go d’il y a 3 ans. Avec l’augmentation de la qualité des photos et des vidéos et la place prise par des applications comme Facebook, Instagram ou Snapchat, il est certain que les 32 Go viendront à manquer rapidement. La meilleure solution serait donc de passer à 64 Go sauf que pour avoir 64 Go il faut acheter l’iphone 8 qui est plus onéreux ou alors choisir pour la version de l’iphone 7 à 128 Go qui est au final a peu de chose près au même prix que la version 64 Go de l’iPhone 8. Le tout est bien ficelé par les équipes marketing d’Apple. Cela reste un des sujets de préoccupation pour les utilisateurs d’iPhone ou iPad qui se doivent de limiter leur usage ou de trouver des solutions pour gérer une mémoire qui s’avère volontairement limitée dès le départ.

Comme souvent avec Apple rien n’est fait au hasard, tout est calculé toujours dans un seul objectif, une maximisation des profits même si l’expérience client et le sentiment de l’utilisateur tend à se dégrader. Jusqu’à aujourd’hui la magie continue de fonctionner.

MAJ : Près de 15 jours après la rédaction de cet article, voici un communiqué d’Apple concernant les performances de ses “anciens” iPhone mis sur le marché.

« Notre objectif est d’offrir la meilleure expérience pour nos clients, ce qui inclut des performances stables et la prolongation de la durée de vie de leurs appareils. Les batteries lithium-ion deviennent de moins en moins aptes à répondre à des pics de puissance lorsqu’il fait froid, en cas de faible puissance de charge, ou quand elles vieillissent. Ce qui peut entraîner des arrêts inopinés de l’appareil afin de protéger ses composants internes.

L’année dernière, nous avons développé une fonctionnalité à destination des iPhone 6, 6S et SE afin de lisser ces pics de puissance, uniquement en cas de besoin, afin d’éviter que l’appareil s’arrête de manière inopinée. Nous avons désormais étendu cette fonctionnalité à l’iPhone 7 avec iOS 11.2 et nous prévoyons de l’ajouter à d’autres produits à l’avenir. »

 

Auteur : admin

Usages, consommation, modèles économiques : Ce que change et implique le passage à un monde dématérialisé Ex Universal, France TV, Les Echos Passionné d'actu, de musique, cinéma, économie, nouvelles technologies...